La mairie de quartier : la maison de campagne de la famille Reuss

Un peu d’histoire :

La famille Reuss - de souche allemande, fait représentatif des familles bourgeoises alsaciennes - était un exemple type de ces familles allemandes qui s’attachèrent obstinément à la France. Si Edouard le père (1804-1891) militait pour le maintien de la langue allemande, Rodolphe, le fils, (1841-1924) est devenu un patriote ardant. Le bombardement le Strasbourg par l’artillerie allemande en 1870 et la destruction de la célèbre bibliothèque, indigna Rodolphe qui voua aux prussiens ses « Chants de Haine ».

Le père et le fils suivirent une formation identique.

Pour Edouard une formation de linguiste et de théologie, il enseigna notamment à la faculté de théologie. Il a écrit de nombreux ouvrages de théologie et d’études approfondies de la Bible.

Rodolphe suivit une formation d’historien. Il enseigna l’histoire également en divers endroits, dont 26 ans à la Sorbonne Mais surtout, il fut nommé au poste de conservateur de la bibliothèque de Strasbourg, chargé de sa reconstitution. Celle-ci est donc entièrement la création de Rodolphe REUSS. A son départ, elle comptera de nouveau 110000 volumes.

Rodolphe était un auteur extrêmement fécond, qui consacra une partie de son œuvre à l’Alsace.

Les Reuss possédaient leur port d’attache au Neuhof. Le grand-père avait acheté une propriété en 1789 pour y construire une villa. La maison est reconnaissable avec sa silhouette caractéristique et sa tourelle carrée sur le toit. Son volume simple aux proportions élégantes est agrémenté par un balcon de bois ouvragé en avancée sur l’entrée. L’aspect classique de la demeure est renforcé par le lanterneau d’observation.

Sur un hectare et demi, s’étendait un vaste jardin enclos, en partie conservé. Les dimanches et durant les vacances, la spacieuse maison de campagne accueillait les Reuss, qui habitaient au centre de Strasbourg. Même après leur déménagement de Strasbourg, ils revenaient pour les grandes vacances. En 1914, la maison a été occupée par des militaires allemands qui se chauffèrent avec les meubles. Heureusement la volumineuse bibliothèque alsatique (1900 ouvrages) a pu être sauvée et transférée à la bibliothèque municipale.

La propriété a été occupée à partir de 1946 par l’entreprise de M. Wassmer qui a fourni en fuel et en charbon les habitants des cités.

L'ancienne grange transformée en mairie de quartierL'ancienne grange transformée en mairie de quartierElle est aujourd’hui propriété de la Communauté urbaine et accueille les bureaux de l’Adjointe de quartier et les équipes de la rénovation urbaine et de proximité. La grange a été transformée en mairie de quartier.