A l'arrière plan: le foyer vers l'année 1900C’est la première réalisation à caractère caritatif de notre faubourg. En 1825, Jean Philippe Wurtz, maître-menuisier, achète l’ancienne auberge “Au Lion rouge”. La même année, avec 7 bourgeois protestants, il fonde “Le Neuhof” pour accueillir des orphelins pauvres. Dès 1827, un établissement pouvant accueillir une centaine d’enfants fut construit à l’arrière de l’auberge. Son élégante façade classique est coiffée d’une imposante toiture surmontée d’un clocheton. Ce n’est qu’en 1953 que cet établissement éducatif spécialisé est reconnu d’utilité publique. Le financement est alors assuré par des souscriptions de particuliers, paroisses et communes.Vue aérienne du foyer

Au cours des années, le nombre d’enfants orphelins ou abandonnés diminue. L’évolution de la pédagogie conduit alors la maison à prendre en charge des enfants de milieux défavorisés ou de familles ayant des difficultés à assurer (pour de multiples raisons) leur rôle éducatif. L’orphelinat devient alors “l’Etablissement protestant pour enfants” que tout le monde continue à appeler “Le Foyer”.

Un bâtiment moderne avec d'autres chambres a été construit à l'arrière du bâtiment principal.

Entrée du Foyer route d'AltenheimLe Foyer est de nos jours une structure MECS : Maisons d'Enfants à Caractère Social. Les MECS sont des établissements sociaux ou médico-sociaux, spécialisés dans l'accueil temporaire de mineurs en difficulté. Ils fonctionnent en internat complet ou en foyer ouvert (les enfants sont alors scolarisés ou reçoivent une formation professionnelle à l’extérieur).

Le placement en MECS a notamment lieu dans les cas de violence familiale (physique, sexuelle ou psychologique), de difficultés psychologiques ou psychiatriques des parents, de problème d'alcoolisme, de toxicomanie, de graves conflits familiaux, de carences éducatives, de problèmes comportementaux de l'enfant, de l'isolement en France d'un enfant étranger...

Les MECS relèvent de la compétence du Conseil Général, qui donne l'habilitation pour recevoir des enfants relevant de l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE).

Le placement en foyer permet d’offrir aux jeunes un cadre de vie stable et sécurisant, un soutien éducatif et pédagogique, une occasion de développer les capacités personnelles et de progresser vers l’autonomie.

Le foyer peut accueillir aujourd’hui 68 enfants.

Plus d'information sur les MECS  : site action-sociale.org