1547La ferme comporte actuellement plusieurs bâtiments disposés autour d’une large cour. La plus ancienne construction est la maison alsacienne : on peut y lire la date de 1547 au dessus de la porte d’entrée. Les autres bâtiments ont été construits et agrandis à différentes époques. La ferme dite de la Ganzau s’appelle en réalité Ferme Wilhelmsgut sur les documents officiels.

On ne peut dissocier l’histoire récente (150 dernières années) de la ferme et celle de la famille Burgmann, qui l’exploite maintenant depuis 5 générations. En 1870, Michel Burgmann vient d’Allemagne, et reprend l’exploitation de cette ferme. Une maison d’habitation est construite à côté de la maison alsacienne. Au début des années 1900, il y a même un restaurant, probablement actif jusqu’à la fin de la 1ère guerre mondiale. Il n’en reste qu’une vague trace de l’escalier et de la porte d’entrée, qui a été partiellement murée pour en faire une fenêtre.

La famille Burgmann a très vite fait l’acquisition d’une autre ferme, rue Gustave Levy (perpendiculaire à la rue Kampmann), et y ont habité jusqu’en 1968, tout en assurant l’exploitation des deux sites. A cette date, la famille revient s’installer à la Ganzau. Les activités s'articulent autour de la polyculture, l’élevage de bétail (vache, cochons - jusqu’à 1000 bêtes en 1975), et grandes cultures (Blé, maïs et navets).

Après son BTS de comptabilité et son service militaire, Michel Burgmann (l’arrière petit fils du Michel de 1870) décide de reprendre l’activité familiale.Il se lance dans la production de légumes et leur vente directe à la ferme tous les vendredis, y compris de petits animaux (volaille, lapins) élevés à la ferme, à la place des vaches et cochons. Vient ensuite le temps des marchés : Illkirch le samedi (toujours d’actualité) et Neuhof le jeudi.

En 1992 le cousin de Michel déplace l’élevage des cochons plus au nord de l’Alsace. La place vacante laissée par la porcherie est transformée en écuries, pour la prise en pension de chevaux. Sous l’impulsion de la municipalité de l’époque, il a été décidé de créer une ferme éducative, qui voit le jour en 1998 : on démonte le silo à grains pour y installer une volière, on comble la fosse à purin, une salle d’animation est aménagée, les petits animaux sont en place, et le jardin aussi. Elle reçoit actuellement entre 12000 et 15000 visiteurs par an, principalement des écoles, clubs nature, centres de loisirs.

Devise de la ferme“La ferme de la Ganzau est un concept ambitieux dans le développement durable avec une production fruitière et maraîchère, la commercialisation des produits dans le cadre des circuits courts, l’éducation à la nature et la sensibilisation à l’agriculture nourricière dans le développement durable mettant en avant des aspects environnementaux sociologiques économiques au profit de tous”.

Magasin de vente des produits de la fermeLa jeune génération a déjà commencé à prendre la relève et à diversifier les activités en dehors de la partie “éducative”. En 2007 Nicolas amorce le passage au Bio des plantations. En 2011 Marie-Sophie ouvre sa boutique au coin de la rue Welsch (à la place de l’ancien Tabac) pour y vendre majoritairement les produits de la ferme (concept du circuit court), mais aussi d’autres produits, locaux si possible. Et toujours dans le respect d'une gestion familiale à taille humaine.

Plus d'informations :