Vitrail de la sacrisite - Historique de 1682 à 1931

L’histoire de la paroisse catholique du Neuhof remonte au XVIIème siècle. En 1681, Louis XIV autorisa les Jésuites à s’établir à Strasbourg. et leur fit cadeau du Bruderhof (rue des frères à Strasbourg). En 1699, les jésuites s’installent au Neuhof en cultivant les terres et les champs environnants. Ils construisirent une ferme et une première chapelle ; les domestiques et journaliers habitants dans de petites maisons situées entre l’orphelinat protestant et la poste .

En 1773, les Jésuites furent chassés du pays et M Burgraf acheta le terrain des jésuites et la chapelle. Cette dernière étant trop petite, le curé Adamus Mantz fait construire une église en 1807. Cette dernière n’avait qu’un mur de pierre, celui côté rue, les deux pignons et le côté jardin étaient en bois.

Devenant trop petite, le curé Mathias Siffrid et l'architecte municipal, Mr Friss, proposent en février 1847 de construire la nouvelle église sous la condition que la façade principale soit entièrement dégagée vers la route. La première pierre de cet édifice fut bénie le 1er août 1847. L'église est dédiée à Saint Ignace de Loyola.

C'est en 1854 que l'orgue de l'église a été construit, par le facteur d'orgue Alsacien Stiehr-Mockers, et remanié en 1917 par Roethinger (le facteur d'orgue de la Cathédrale de Strasbourg), et finalement remis dans son état d'origine par G. Kern en 1992. Toujours en 1854 (30 Juillet), les tableaux des autels latéraux ont été bénis. Le 8 Septembre l'horloge a été mise en place.  Et le 18 Septembre les 3 autels ont été bénis.

Le 4 Août 1861, lors de la célébration de la fête de St-Ignace, patron de la paroisse, les peintures murales du choeur ont été découvertes et livrées à la contemplation des fidèles. Elles ont été exécutées par l'artiste peintre Oster.  C'est une oeuvre remarquable, le choeur et la voûte formant un ensemble très harmonieux. Elle est constituée de quatre tableaux, au-dessus des croisés du choeur et sur les portes des deux sacristies.

C'est en été 1865 que la nef de l'église a reçu le commencement des décorations qui doivent la mettre en harmonie avec le choeur. Les peintures architecturales au plafond et parois sont exécutées par le peintre Allemand Sterz. En juillet 1969 un nouvel autel a été placé dans l'église, de style roman. Il a été recensé 1514 catholique cette année là dans la paroisse, géographiquement très étendue. Même si l'église est à peu près au centre de la paroisse, les fidèles les plus éloignés le sont de 3 à 5 km, ce qui nécessite une bonne heure pour s'y rendre.

En 1870 débute la guerre Franco-Prussienne, qui va faire repasser l'Alsace en territoire Germanique jusqu'en 1918, fin de la première guerre mondiale. Fin Août le Neuhof était alors occupé par l'armée prussienne pendant le désastreux bombardement de Strasbourg par les troupes allemandes. Le Neuhof état exposé à de cruels malheurs, la crainte était générale et tout le monde était dans l'anxiété. C'est à cette occasion qu'a été instauré la dévotion du chapelet tous les dimanches soir, par la Confrérie du Saint Coeur de Marie, afin d'obtenir la préservation de dangers et malheurs imminents pour la paroisse. La vierge marie a protégé le Neuhof !

Choeur de l'égliseChemin de croix - 8ème étapeEn 1890 la première association caritative de la paroisse a été créé pour apporter aide et réconfort à la population très pauvre: la Conférence Saint-Vincent-de-Paul. En 1894 c'est le Cercle d'Hommes Catholiques qui voie le jour.  En 1904 c'est au tour de la sportive paroissiale (l'actuelle SPN - Sportive Neuhof).  De plus en plus d'associations verront le jour dans les 50 années suivantes: chorale se Cécile, Jeannettes, Scouts, Union des jeunes gens, Cercle d'études, jeunesse ouvrière ... et bien d'autres.

Cette même année 1904 l'ancien presbytère (qui datait de 1867) est détruit pour être remplacé par l'actuel bâtiment à l'arrière de l'église, sur un chantier de 3 ans. On en profite aussi pour installer le chauffage dans l'église, qui a coûté fort cher !

Après la seconde guerre mondiale, en 1948, l'intérieur de l'église a été entièrement rénovée. Ce sont les oeuvres du peintre Antoine Heitzmann qui ont pris place, et que l'ont peut encore admirer de nos jours. En particulier la fresque du choeur, et les étapes du chemin de croix.

le batisphereEn 1953, un bulletin paroissial bilingue (et gratuit) est édité mensuellement, afin d'être un lien avec les paroissiens. Il rendra compte de toutes les activités paroissiales (les nombreuses associations liées à la paroisse), transmettra les consignes du Pape et de l’Évêque, et rappellera les mots d'ordre de l'action catholique.

Un accès handicapés le long de l’église a été rajouté il y a moins de 10 ans (c’était le père Jean-Paul qui officiait entre 2010 et 2017), ainsi que des toilettes pour handicapés, accolées au presbytère côté jardin. Le but étant d'avoir des toilettes accessibles à tous avant et après messe et enterrements.

A noter que depuis le réaménagement pastoral en 2008, les paroisses st-Ignace et st-Christophe font partie de la même Communauté de paroisses du Neuhof sous le patronage du Bienheureux Antoine Chevrier.

Plus d'information: Site de la Communauté de paroisses du Neuhof